ce96ad

« Ici, les vieux ne souffrent que d’une seule maladie, mon petit : la vieillerie. »

 

Un roman réaliste, percutant et drôle sur le quotidien des maisons de retraites ; des personnages attachants qu’on n’oublie pas, des scènes cocasses, des dialogues pleins d’humour... Mais aussi une satire sociale, qui invite à réfléchir sur le statut des personnes âgées.

Si belles en ce mouroir - Marie Laborde 19 mars 2020
7394af

Est-il trop tard pour sauver le climat ? Est-ce bien utile, face à l’ampleur des dégâts, de faire preuve de sobriété dans nos comportements ?

 

Jean Jouzel, ancien président du GIEC, l’un des plus grands climatologues français, apporte des réponses claires aux questions de Baptiste Denis, citoyen de la jeune génération.

Climat - Jean Jouzel et Baptiste Denis 19 mars 2020
f4bc14

Le parcours inédit de l'un des pionniers méconnus de l'indépendance de l'Inde, interprète majeur des grands textes sacrés de l'hindouisme.

 

Luc Venet retrace, pour la première fois en français, l'émergence d'un leader politique et spirituel.

Sri Aurobindo - Luc Venet 20 février 2020
22437c

Et si la banlieue était le laboratoire de la France de demain?

Erwan Ruty propose ici une enquête sur les racines du malaise de nos banlieues et nous plonge dans la créativité culturelle offerte par la diversité de ses représentants.

 

 

Un récit riche, vivant et positif. À lire absolument !

Une histoire des banlieues françaises - Erwan Ruty 20 février 2020
bbd7b1

« N'oubliez pas les cachets, hein Sybille. Nous allons bien les avaler à sept heures, puis à dix-neuf heures. Nous ne prendrons jamais de retard, n'est-ce pas ? Nous écouterons bien ce que Papa-Psy recommande, oui ? »

 

 

Le nouveau roman de Martine Roffinella nous livre une satire cinglante de la société de consommation et de ses dérives, un récit déchirant qui nous entraîne aux confins de la folie d'une femme.

Conservez comme vous aimez - Martine Roffinella 06 février 2020

À paraître

Si belles en ce mouroir

Marie Laborde
"« Ici, les vieux ne souffrent que d’une seule maladie, mon petit : la vieillerie. »   Un roman réaliste, percutant et drôle sur le quotidien des maisons de retraites ; des personnages attachants qu’on n’oublie pas, des scènes cocasses, des dialogues pleins d’humour... Mais aussi une satire sociale, qui invite à réfléchir sur le statut des personnes âgées."